Archive for juillet, 2018

Cigarette électronique : est-il possible de se faire rembourser par sa mutuelle santé ?

Commentaires fermés sur Cigarette électronique : est-il possible de se faire rembourser par sa mutuelle santé ?

C’est un pas de plus vers la reconnaissance de l’e-cigarette comme moyen de se débarrasser progressivement de l’addiction au tabac. En effet, il existe bel et bien des mutuelles santé offrant une couverture pendant l’achat de cet équipement. Les lignes qui suivent vont vous permettre d’en savoir davantage sur cette aide financière.

Comment en bénéficier ?

Un fumeur qui veut se sevrer au tabac via ce moyen doit, avant d’acheter l’appareil auprès d’un détaillant ou grossiste en cigarettes électroniques, commencer par contacter sa mutuelle. Cela lui permettra de savoir si cette dernière propose déjà des remboursements d’un tel achat. S’il y a couverture, il doit s’informer des modalités. Ce n’est qu’après qu’il pourra passer commande. Il faut que cette dernière soit relative à des e-cigarette et des e-liquides reconnus par l’organisme de remboursement complémentaire comme étant une aide au sevrage tabagique. Après réception, il ne reste plus qu’à imprimer la facture, dans le cas d’un achat en ligne, avant de la transmettre à la mutuelle. Celle-ci procède ensuite au remboursement sur la base d’un forfait déjà inscrit au contrat après avoir analysé le dossier.  

Pourquoi cette couverture ?

À l’heure actuelle, il existe encore une frange d’individus qui sont contre l’utilisation de la cigarette électronique comme un moyen de sevrage tabagique. Pourtant, de nombreuses études ont permis de savoir que celle-ci est moins nocive que la cigarette traditionnelle. Ainsi, une personne qui choisit de vapoter plutôt que de fumer est moins exposée aux risques de maladies comme : bronchites chroniques, cancers, maladies cardio-vasculaires, altération de l’épiderme, etc. On peut donc considérer l’initiative de ces mutuelles comme une contribution à l’amélioration de la santé publique. Espérons que cela puisse avoir un meilleur écho auprès du gouvernement, malgré sa politique de désengagement progressif en matière de couverture de soins santé, quoiqu’un soudain revirement a été récemment enregistré.


Fumer sans vraiment fumer, c’est pas mal pour la santé !

Commentaires fermés sur Fumer sans vraiment fumer, c’est pas mal pour la santé !

Tous les accros à la nicotine pourraient parler pendant des heures du bonheur que consiste le fait d'allumer sa première cigarette de la journée. Mais ils sont également conscients que fumer génère tant de problèmes de santé, qu'il serait judicieux d'arrêter rapidement. Pour passer à autre chose en ayant quand même l'impression de fumer, on a inventé la cigarette électronique !

La cigarette électronique, ça consiste en quoi ? 

La cigarette électronique est un appareil à vapoter du liquide, ce que l'on appelle du e-liquide, aromatisé à la nicotine ou pas, produisant de la fumée, que l'on peut inhaler. L'impression de fumée (qui est en fait de la vapeur) et le fait d'inhaler un produit crée une sensation proche que celle que ressent un fumeur sans les effets néfastes pour la santé. La cigarette électronique se vend sous différentes formes, adaptée à la consommation habituelle de cigarettes du fumeur pour que l'effet soit le plus bluffant possible et l'on peut acheter plusieurs sortes d'e-liquides. Si les fumeurs auront tendance à prendre celui contenant de la nicotine, il est possible de vouloir arrêter en vapotant de la menthe, un e-liquide aromatisé aux fruits etc… Ressemblant à une vraie cigarette, avec un tube ou un réservoir carré, la cigarette nouvelle génération revêt plusieurs costumes !

Le rôle de la cigarette électronique

Si la cigarette électronique n'est ni un médicament et n'est pas vendue comme un moyen d'arrêter de fumer; le fait d'en présenter quelquefois le look et les avantages pour les fumeurs, pourrait inciter certains à utiliser ce moyen comme objet de transition avant l'arrêt complet. Cela peut être très intéressant par exemple si on veut avoir un bébé et que l'on cherche un moyen d'arrêter avant de tomber enceinte. Le fait d'absence de combustion et de goudron la rendent moins nocive que la vraie cigarette à 95%, selon une étude anglaise. Son prix, par rapport aux cigarettes classiques, est le deuxième critère qui pousse les consommateurs à la choisir pour limiter voire stopper leur addiction au tabac.